Étiquette : Voyage

Street Art, Glasgow

Vous avez dû le comprendre, je suis partie à Glasgow la semaine passée. J’ajoute donc cette destination à ma liste « voyage » et comme promis, je reviens vers vous pour vous donner les must-see de cette magnifique ville. À première vue, je vous avoue que je ne m’attendais pas à un si beau spectacle en rue. Le street art y est présent partout et rend la visite de la ville encore plus attractive. Une balade dans les rues sans but précis est certainement à faire. Je n’ai pas eu l’occasion de tous les voir, mais vous pouvez ici vous faire un aperçu des beautés des rues.

En 2014, la ville a fait peau neuve pour accueillir les jeux du Commonwealth. Pour l’occasion, la ville a mis en avant ses artistes locaux comme Smug ou Rogue One pour ne citer qu’eux, en leur proposant de faire du street art et pour l’occasion de décorer les rues de la ville. Entre musiciens célèbres, animaux et autres, vous ne saurez plus ou donner de la tête. Certaines sont en noir et blanc, d’autres en couleur, mais chacune est unique et à droit à sa minute d’admiration. Je trouve aussi que ces œuvres d’art sont en cohésion avec le slogan de la ville qui est « People makes Glasgow ».

J’ai trouvé pour vous un petit parcours disponible en ligne si vous voulez avoir une chance de tous les admirer. Sinon, faites comme moi et baladez vous en vous laissant émerveillé par ces beautés. Croyez-moi, vous n’allez pas le regretter. Je vous retrouve plus tard pour un guide de voyage sur la ville et sur Edimbourg. En attendant, je vous laisse admirer les photos. N’hésitez pas à me dire ce que vous en penser.

Et vous, vous êtes plutôt tourisme de masse ou balade libre?

Si vous en avez toujours pas assez, voici une petite vidéo qui reprend tous le street Art de la ville.

Prendre l’avion seule

avion seule

Le titre parle de lui-même, j’ai pris l’avion seule. Je vous ai fait deviné sur mes réseaux sociaux (ici sur Facebook ou ici sur Instagram) la destination pour laquelle je m’envolais, personne n’a trouvé. Et bien, je m’envole pour l’Écosse (travel guide et bonnes adresses à suivre). Oui oui, Glasgow, j’arrive. Rien d’exotique je vous l’avais dit. Mais avant cela, 1h40 de vol. Et oui, je prends l’avion seule. J’ai déjà pris le train et les autres transports en commun depuis un petit temps seule maintenant. Mais l’avion, jamais. Je n’ai pas une peur bleue à ne pas savoir prendre mon vol ou à devoir prendre un cachet pour me détendre loin de là. Cependant, je ne suis pas à mon aise et je pense que s’il arrive quelque chose, j’angoisse à la première secousse. Mais pas de panique, voici les petits conseils que j’ai appliqués sur moi-même pour ne pas stresser en plein vol et faire de cette 1h40 de vol, un voyage merveilleux.

Avant le décollage

Comme j’ai toujours peur de devoir courir, j’arrive souvent un peu (beaucoup) à l’avance. Pendant ce temps-là, j’inspire par le nez, j’expire doucement par la bouche pour vider l’air de mon ventre. Et j’essaie si le wi-fi est là de passer le temps en m’occupant l’esprit. Le plus important est de ne pas penser à ce qui va arriver et à me concentrer sur ma respiration. Pas de chance pour moi, mon vol avant 1h30 de retard. Je vous avoue avoir cru mille et une raisons pour lesquelles mon vol avait du retard et qui rendrait le vol pour Glasgow catastrophique mais le plus important est de se concentrer sur sa respiration et de garder son calme.

Choisir son siège et le décollage

J’ai eu de la chance avec Ryanair (pour une fois que quelque chose va bien chez eux), j’ai eu le même siège à l’aller et au retour. Et je suis plus rassurée quand je suis près de la fenêtre. Ca peut paraître futile, mais le fait de voir ce qui se passe « dehors » m’a calmé et m’a rassuré. Au décollage, je pose mes pieds au sol. Je m’occupe l’esprit. Comme le mode avion est activé, je fais souvent un solitaire ou un sudoku. Juste le temps du décollage, je concentre mon esprit sur autre chose que le fait que l’on vient de quitter la terre ferme.

Pendant le vol

Encore une fois, j’occupe mon esprit. C’est vraiment le plus important. J’ai l’impression de ne vous dire que cela comme conseil. Au plus vous occuper votre esprit, au moins vous allez penser au fait que vous êtes dans un avion en train de survoler un océan, une mer ou un continent. Ici, j’avais 1h40 de vol. J’en ai donc profité pour vous écrire cet article en partie. J’ai aussi trié et rédigé les articles suivants. Rien ne peut me distraire, j’ai mes écouteurs et je suis focus tout au long du trajet. Je l’avoue j’ai aussi fait une micro siesta histoire de faire passer le voyage plus rapidement. Bref, j’ai vraiment fait en sorte d’avoir l’esprit occupé pendant 1h40.

Bref, vous l’aurez compris, j’ai pris l’avion seule. Et même si je n’ai pas une peur bleue de l’avion à ne pas monter dedans. Si vous êtes vraiment angoissé, n’hésitez pas à regarder les stewards et hôtesses, s’ils sont sereins, vous n’avez aucune raison de stresser.Mais, je l’avoue, j’angoisse quand même un peu de faire le trajet seule. Sinon, quelles sont vos astuces pour ne pas stresser avant, pendant ou après le vol ?

PS: j’ai trouvé un petit livre qui est pas mal si vous êtes vraiment en stress. Ecrit par le personnel de bord d’Air France, ce livre fait des miracles (parait-il), « Comment ne plus avoir peur de l’avion » aux éditions Livre de Poche.

3 jours à Paris, ce que j’ai fait !

Paris, Paris, Paris. Si vous me suivez sur Instagram, vous avez donc déjà sûrement dû voir ma petite photo de la tour Eiffel annonçant mon voyage à Paris. Oui oui, le genre de petit week-end qu’on aime. Et si vous n’étiez pas au courant, honte sur vous. Vous pouvez me suivre sur Instagram juste ici. Après, je l’avoue, je n’étais jamais restée plus que 5h à Paris. Donc c’était pour moi un premier week-end, mais surtout une grande découverte d’endroits très touristiques que je voulais partager avec vous. Oui parce que même si ma prochaine visite, (je l’avoue, j’ai envie d’y retourner) je serai un peu moins portée sur le tourisme. Mais j’ai adoré découvrir la ville et les richesses qu’elle a à offrir. Alors je vous propose un petit aperçu de mon voyage. Imaginez qu’on a marché environ 50 km en 3 jours pour vous donner une idée.

Jour 1: Arrivée à Paris avec la Tour Eiffel et Notre Dame

Premier jour à Paris, je ne pouvais pas faire sans voir la Tour Eiffel. Oui, oui, monument incontournable de Paris, il était hors de question que je ne la salue pas. Nous en avons donc profité aussi pour longer la Seine et finir par Notre Dame. Une beauté architecturale de l’extérieur comme de l’intérieur. Nous avons après fini notre tour dans les jardins du Luxembourg. Tellement crevée par la marche, j’aurais pu m’endormir sur les bancs et faire un masta siesta. Par contre, il faisait une chaleur. C’était agréable mais parfois trop lourd et étouffant. Il manquait un petit courant d’air pour que ça soit supportable. Mais on ne va pas se plaindre du temps hein.

Jour 2: Le Louvre, Montmartre et le Moulin Rouge

Ce qui est intéressant de savoir, c’est qu’à Paris, les musées sont gratuits pour les Européens de moins de 26 ans. Alors on en a profité pour faire les visites. D’abord, le Louvre! Et comme il faisait une chaleur à mourir, autant vous dire qu’éviter le soleil tapant, c’était juste au top. On s’est laissé porter par les oeuvres d’art. On voulait absolument voir le coté égyptien. Parce que je suis, je l’avoue, fascinée par tout ce qu’ils ont pu accomplir dans l’Antiquité égyptienne. Et puis biensur, on est passé voir Mona. Mais wow, c’était impossible vu le monde. J’étais à la limite de faire une crise tellement je me sentais écrasée de partout. Bref à voir, mais si vous voulez vous y attarder, je ne sais pas si cela sera possible. Nous sommes après parties du côté de Montmartre et du Moulin Rouge. Nous avons monté les escaliers de la bute. Et quel exploit de par cette chaleur! Je n’en pouvais plus. Bref, un quartier que j’adore, car sur les hauteurs, il offrait une splendide vue sur Paris.

Jours 3: Versailles et le Hameau de la Reine

Dernier jour du voyage et surtout avec un temps un peu moins beau que les jours précédents. Nous avons même eu quelques gouttes de pluie. Alors nous nous sommes dirigés vers Versailles. Nous n’avons pas visité le château en lui-même. D’une part, il y avait 3 heures de file et nous ne voulions pas perdre de temps et en voir un maximum. Et enfin, vu la chaleur qu’il faisait, nous avons plus privilégié les extérieurs et nous sommes allées visiter le Hameau de la Reine. Très jolis les appartements de Marie-Antoinette. Vraiment sublime et puis les jardins autour, j’ai adoré! Ca vaut vraiment le détour mais le seul point négatif, c’est qu’il faut prévoir une journée complète pour faire les visites de Versailles. Sur un court séjour, je peux comprendre que parfois, on fasse l’impasse dessus.

Voilà mon petit périple parisien se termine ici. Je vous retrouve la semaine prochaine avec un article rempli de bonnes adresses des restaurants et bars que j’ai eu l’occasion de tester pendant mon séjour. Et c’est aussi un article que je vais essayer de mettre à jour à chaque fois que je retournerai là-bas. Et je compte bien essayer d’y retourner plus souvent. Ne fut-ce qu’un petit week-end en hiver, ça ne peut pas faire de tort. Bref. Je vous laisse et rendez-vous mardi avec un petit look ! Bisous mes chatons.

Voyager en Belgique: Bruxelles – #TeamCapricieuze

Oui, cette semaine est fort axée sur les voyages, je vous l’avoue. Et c’est pas peu dire parce que comme vous avez pu le lire ici dans mes résolutions de 2017, j’ai décidé de découvrir mon beau pays et d’en apprendre les coins et recoins qu’il cache. Continue reading « Voyager en Belgique: Bruxelles – #TeamCapricieuze »

Dear 2017, I'm ready !

Je voulais d’abord commencer par vous souhaiter une bonne année 2017, la santé, la joie et que vos rêves et objectifs se réalisent. Parce que c’est le plus important avant de commencer cette liste de résolutions. Continue reading « Dear 2017, I'm ready ! »

Malines, i've missed you

Hier c’est avec ma Pauline d’amour que je suis rentrée à Malines, ma ville d’adoption où j’ai étudié et appris le néerlandais il y a deux ans déjà. Je vous avoue, comme Erasmus pendant ses études il y a mieux mais pour ma part, c’était une année folle en aventure et je ne le regrette pas du tout. Continue reading « Malines, i've missed you »

Bisous de Grèce

J’étais en pleine discussion avec ma mère hier soir où je l’écoutais raconter ses voyages en Grèce, la beauté des paysages, le soleil, les plages à perte de vue. Bref, au combien elle était heureuse d’avoir booké ses vacances en dernière minute que je me suis mise à jalouser devant la splendeur de ses photos. Et puis j’écoutais ses récits et plus je me disais: « Maman, t’es sûre que tu n’avais plus une petite place dans ta valise? Hein?« . Continue reading « Bisous de Grèce »

Qui a dit qu'il fallait partir loin pour être en vacances ?

Avec l’amoureux, un peu en dernière minute, nous avons décidé de partir un week-end au Luxembourg. Ayant une cousine qui habite dans la région d’Arlon, il nous était facile de se loger là-bas pour rien et de pouvoir profiter pleinement du week-end qui s’offrait à nous. Continue reading « Qui a dit qu'il fallait partir loin pour être en vacances ? »