Étiquette : The bold type

The Bold Type – La série de l’été ?

Vous avez aimé The Devils wears Prada (Le diable s’habille en Prada) ou Girlboss voir d’un Sex and the City nouvelle génération? Vous cherchez une nouvelle série à regarder qui parle de sujet en rapport avec la mode? Je vous propose d’essayer The Bold Type. Inspirée de l’ancienne éditrice en chef de Cosmopolitan, The Bold Type vous emmènera dans les coulisses d’un magazine de mode Scarlet. Trois amies et employées de la rédaction en sont les héroïnes. Je n’ai pas l’habitude de parler de série, la preuve, la dernière que je vous ai présentée était Divorce avec Sarah Jessica Parker dans le rôle d’une jeune divorcée qui commence à vivre pleinement sa vie. Vous pouvez la retrouver juste ici.

Crédit Photo : http://www.spoilertv.com/2017/04/the-bold-type-teaser-promos.html

The Bold Type: qu’est-ce que c’est ?

Les 3 amies travaillent chez Scarlet à différents postes: Jane la journaliste, Sutton l’assistante et Kat la community manager. Mais toutes les 3 sont aussi différentes qu’attendrissantes. On peut voir, par exemple, dans le pilot de la série, qu’elles fêtent la promotion de Jane dans le dressing du magazine. Elles arrivent quand même à se disputer pour leurs petits tracas quotidiens. Ce qui est vraiment mis en avant, c’est qu’elles se soutiennent les unes, les autres. Ce qui change par rapport à d’autres séries, c’est que la série se veut avec un côté féministe. Les personnages sont des femmes fortes et indépendantes qui défendent leurs idées. Vous voyez un peu le coté #girlboss dans l’âme? Mais sans pour autant en faire trop, elles restent de jeunes femmes authentiques qui se cherchent encore. Bien sûr, un petit girly avec quelques scènes de romance viennent couronner le tout. Concernant les trois actrices principales, on retrouve par exemple, Katie Stevens, actrice dans la série diffusée sur MTV: Faking It.

Enfin, un dernier personnage semble jouer le rôle de mentor : Jacqueline Carlyle, la rédactrice en Chef de Scarlet Magazine. Elle a certes des aires à Miranda Priestly dans Le diable s’habille en Prada. Mais c’est une version un peu discount, si je puisse dire. Elle est tantôt boss qui fait peur, tantôt oreille attentive pour ses employées. Et puis ce n’est pas donné à tout le monde d’être Meryl Streep, non?

Mon avis?

Ce qui m’a vraiment plus dans The Bold Type, c’est que la série reste plausible. Même si on se l’avoue, les réactions des actrices est parfois prévisibles. On est loin des paillettes où les journalistes de mode portent des talons de 15 cm avec des tenues de gala tous les soirs. Elles ont elles aussi leurs problèmes: recherche d’idées d’article à écrire, augmentation salariale à discuter, demander un changement de poste, défendre ses idées face à un conseil d’administration assez machiste, … Et cela remet un peu les pendules à l’heure sur le métier de journaliste. Celui-ci reçoit un peu trop de paillettes dans des films telle que: Le Diable s’habille en Prada, Sex and The City et Newsroom pour ne citer que eux.

Alors, ça vous donne envie de commencer l’un des 10 épisodes de la saison 1? N’hésitez pas à me dire ce que vous en avez pensé. Si vous aussi, vous avez découvert de belles séries, laissez moi aussi un commentaire. Bisous mes chatons.