Étiquette : Ryanair

Prendre l’avion seule

avion seule

Le titre parle de lui-même, j’ai pris l’avion seule. Je vous ai fait deviné sur mes réseaux sociaux (ici sur Facebook ou ici sur Instagram) la destination pour laquelle je m’envolais, personne n’a trouvé. Et bien, je m’envole pour l’Écosse (travel guide et bonnes adresses à suivre). Oui oui, Glasgow, j’arrive. Rien d’exotique je vous l’avais dit. Mais avant cela, 1h40 de vol. Et oui, je prends l’avion seule. J’ai déjà pris le train et les autres transports en commun depuis un petit temps seule maintenant. Mais l’avion, jamais. Je n’ai pas une peur bleue à ne pas savoir prendre mon vol ou à devoir prendre un cachet pour me détendre loin de là. Cependant, je ne suis pas à mon aise et je pense que s’il arrive quelque chose, j’angoisse à la première secousse. Mais pas de panique, voici les petits conseils que j’ai appliqués sur moi-même pour ne pas stresser en plein vol et faire de cette 1h40 de vol, un voyage merveilleux.

Avant le décollage

Comme j’ai toujours peur de devoir courir, j’arrive souvent un peu (beaucoup) à l’avance. Pendant ce temps-là, j’inspire par le nez, j’expire doucement par la bouche pour vider l’air de mon ventre. Et j’essaie si le wi-fi est là de passer le temps en m’occupant l’esprit. Le plus important est de ne pas penser à ce qui va arriver et à me concentrer sur ma respiration. Pas de chance pour moi, mon vol avant 1h30 de retard. Je vous avoue avoir cru mille et une raisons pour lesquelles mon vol avait du retard et qui rendrait le vol pour Glasgow catastrophique mais le plus important est de se concentrer sur sa respiration et de garder son calme.

Choisir son siège et le décollage

J’ai eu de la chance avec Ryanair (pour une fois que quelque chose va bien chez eux), j’ai eu le même siège à l’aller et au retour. Et je suis plus rassurée quand je suis près de la fenêtre. Ca peut paraître futile, mais le fait de voir ce qui se passe « dehors » m’a calmé et m’a rassuré. Au décollage, je pose mes pieds au sol. Je m’occupe l’esprit. Comme le mode avion est activé, je fais souvent un solitaire ou un sudoku. Juste le temps du décollage, je concentre mon esprit sur autre chose que le fait que l’on vient de quitter la terre ferme.

Pendant le vol

Encore une fois, j’occupe mon esprit. C’est vraiment le plus important. J’ai l’impression de ne vous dire que cela comme conseil. Au plus vous occuper votre esprit, au moins vous allez penser au fait que vous êtes dans un avion en train de survoler un océan, une mer ou un continent. Ici, j’avais 1h40 de vol. J’en ai donc profité pour vous écrire cet article en partie. J’ai aussi trié et rédigé les articles suivants. Rien ne peut me distraire, j’ai mes écouteurs et je suis focus tout au long du trajet. Je l’avoue j’ai aussi fait une micro siesta histoire de faire passer le voyage plus rapidement. Bref, j’ai vraiment fait en sorte d’avoir l’esprit occupé pendant 1h40.

Bref, vous l’aurez compris, j’ai pris l’avion seule. Et même si je n’ai pas une peur bleue de l’avion à ne pas monter dedans. Si vous êtes vraiment angoissé, n’hésitez pas à regarder les stewards et hôtesses, s’ils sont sereins, vous n’avez aucune raison de stresser.Mais, je l’avoue, j’angoisse quand même un peu de faire le trajet seule. Sinon, quelles sont vos astuces pour ne pas stresser avant, pendant ou après le vol ?

PS: j’ai trouvé un petit livre qui est pas mal si vous êtes vraiment en stress. Ecrit par le personnel de bord d’Air France, ce livre fait des miracles (parait-il), « Comment ne plus avoir peur de l’avion » aux éditions Livre de Poche.