The subtle art of saying no

J’ai l’impression de ne vous parler que de cela mais j’ai un énorme soucis avec l’organisation en ce moment. Enfin, je pense plutôt que mon gros soucis c’est d’oser dire non! J’ai tendance à accepter tout de peur de blesser les personnes qui m’entourent, de peur aussi de manquer une opportunité ou tout simplement, de le regretter. Et donc, je me rends compte que je me retrouve à faire énormément de chose qui pour moi ne sont pas du tout prioritaire. Je fais par exemple un baby-sitting, je vais aider un ami, je vais faire des photos pour quelqu’un et puis au final, j’en oublie par exemple le travail pour l’université ou simplement j’en oublie de prendre soin de moi, de me reposer. Ca peut parait futile de dire que j’ai besoin de temps pour moi ou que j’ai besoin de dire non. Mais c’est quelque chose d’énorme et presque impossible.

J’ai même essayé d’apprendre en lisant par exemple le livre: « the life changing magic of not giving a f*** » de Sarah Knight. Mais là encore, même si cela m’a donné quelques pistes, je n’arrive pas à les appliquer. Livre très intéressant si vous voulez mon avis, on apprend vraiment à apprendre à dire non de différente manière et on voit le cheminement de l’auteur à travers sa vie et sa libération des « obligations » qui l’empêche de vivre pleinement sa vie comme elle l’entend. Et même si j’aspire un jour à arriver à ce stade-là, j’en suis encore loin. J’ai toujours « peur » et je me sens frustrée en même temps.

« NOT GIVING A FUCK DOES NOT MEAN BEING INDIFFERENT; IT MEANS BEING COMFORTABLE WITH BEING DIFFERENT » – Mark Manson

Alors voyez cet article comme une petite organisation dans mon week-end. Je me suis forcée à mettre de coté quelques activités du week-end que je n’avais pas envie de faire. J’ai osé dire non. Et ici, je suis coincé 2 heures en voiture. L’amoureux et moi allons à Arlon en ce dimanche. Et pour une fois, j’ai pensé à moi, j’ai mis mon temps à profit pour faire ce que j’aime: écrire et reprendre le blog. Et je vous l’avoue, ça fait du bien. Alors cette fois, ce ne sont pas des paroles en l’air, c’est un nouvel engagement !

Et vous, quels sont vos tips pour oser dire non ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *