Parlons sécurité routière

Si je vous retrouve aujourd’hui, c’est pour un article assez spécial. Je dis spécial parce qu’il ne va ni parler de mode, ni de beauté, ni aucun des sujets que j’ai l’habitude d’aborder sur le blog. Il est assez important. C’est un sujet qui me touche, qui a frappé ma famille, mes amis, a de nombreuses reprises. J’arrête le suspens et je commence. Aujourd’hui, je vais vous parler de sécurité routière et surtout d’excès de vitesse, mais aussi de sécurité lorsque vous êtes sur la route. Parce que ce n’est pas un sujet facile. Des campagnes de publicité, on en a déjà vu des centaines et c’est pas pour autant qu’elles ont eu un impact sur nous ni sur notre comportement. Nombreuses ont été les fois où je me suis dit après coup : Laura tu as eu de la chance ou Laura tu t’en es bien sorti ou même Laura c’était inconscient imagine si ça c’était mal passé. Alors je ne suis pas là pour vous faire la morale ou pour vous dire ce qu’il faut faire, mais plus pour vous partager une histoire. Mon histoire. Ce qu’il s’est passé dans ma famille. Mais ce qui me tenait à coeur surtout c’est de voir avec vous quelle serait la meilleure manière de sensibiliser les usagers de la route à ralentir et faire plus attention: via l’humour ou une campagne choque.

Il y a maintenant 4 ans, j’ai reçu un soir l’appel de mon frère où il m’annonçait que ma cousine venait d’être emmenée d’urgence à l’hôpital parce qu’elle avait été fauchée par une voiture alors qu’elle traversait une chaussée sur un passage piéton. Je vous l’avoue, c’est Le genre de nouvelles que l’on ne veut pas entendre. Je faisais mes études à Bruxelles à ce temps là, j’étais en kot. La première chose que j’ai eu en tête c’est faire ma valise et aller la voir. Aller à Tournai au plus vite ( à 1h en train de la capitale belge). Bref, je vous passe les détails, mais ça a été les pires heures de ma vie. Et plus les heures passaient plus on se demandait tous : est-ce qu’elle va s’en sortir et si oui, à quel prix. Handicap physique ? Mental ? Temporaire ou définitif ? Pour vous donner une idée pas moins de 3 opérations en à peine quelques heures pour soigner beaucoup de fractures. Oui pour vous donner un ordre d’idée ma cousine fait 1m55 pour à peine 50 kg. Donc une fameuse intervention pour une fille de 17 ans à peine au moment de l’accident. S’en est suivi des mois et des mois de rééducation pour réapprendre à tenir debout, a marcher, à monter et descendre les escaliers et ne plus avoir peur de la voiture. Et essayer tout simplement de reprendre goût à la vie et d’aller de l’avant même si ce n’était pas facile. Et surtout continuer à avancer en sachant qu’elle ne rattrapera jamais à 100 % sa mobilité et qu’elle a dû apprendre à s’adapter à sa nouvelle vie.

Mais depuis l’accident de ma cousine ce qui a changé la mienne, c’est ma vision de l’usager faible. Nombreuses ont été les fois où je me suis dit fait gaffe. Il y a des piétons ou roule moins vite. Ou moi-même en temps que piéton, fais quelques pas en plus pour arriver aux passages pour piétons et être « plus en sécurité ».

Cette histoire, ce n’est pas pour que vous plaigniez ma cousine ou que vous me plaignez moi dans cette épreuve que l’on a tous vécu en quelque sorte. Mais pour vous partager mon histoire, son histoire. Et vous dire que même si le sujet de cette campagne, c’est de faire attention et de ne pas rouler trop vite et de respecter les limitations de vitesse parce qu’elles ne sont pas là par hasard, les dangers de la route sont partout. Et soyez conscient que c’est non seulement votre sécurité que vous pouvez mettre en jeu, celles des occupants de votre voiture, mais aussi toutes les autres personnes présentes autour de vous : autres voitures, piétons, cyclistes et autres.

Alors je vous laisse avec la vidéo de la campagne. Je la trouve très chouette parce qu’elle vous laisse la possibilité de voter pour votre fin préférée. Mais surtout de pouvoir de choisir celle que vous pensez pourra sensibiliser le plus de personnes. Cliquez juste ici, pour voir la vidéo entière et voter pour votre préférée. Faites le, vraiment parce qu’en parler, ça pourrait sauver plus d’une vie. Bisous mes chatons.

Si vous voulez qu'on reste en contact ça se passe par ici: 
Facebook - Instagram - Twitter - PinterestHellocoton

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *