Prof de Légo

C’était hier je crois ou de la semaine en tout cas que je suis tombée sur l’article du siècle dans le journal gratuit, Le Metro: l’Université de Cambridge recherche un professeur de Lego qu’elle est prête à payer (accrochez-vous bien) 8000€/mois.  Alors je ne sais pas si c’était la fatigue post-premier-examen qui a fait ça ou si c’était la pure réalité mais je vous avoue que je ne savais plus trop qu’en penser.

C’est vrai à prêt tout si l’on peut devenir prof de Lego dans une des Universités les plus renommées du monde, je pense que l’on peut créer n’importe quel métier. Nos enfants seront peut-être dresseurs de Pokémon, pêcheurs de vélo à Amsterdam, pousseurs de métro au Japon ou bien créateurs de blague Carambar (j’ai quand même trouvé branleur de dindon sur google en tapant métiers insolites oui, oui). Bref, notre société change. Mais quand je vous parlais des difficultés que j’avais ne fut-ce qu’à trouver un stage (juste ici), j’en rigole presque.

Oui, à prêt tout, pourquoi n’y ai-je pas pensé? J’aurai dû l’inventer mon stage. Le créer moi-même parce que je suis en communication avec comme option les nouveaux médias et les nouvelles technologies. Je pourrais prendre le fait que les technologies n’existent pas et que je dois les inventer moi-même. Ceci expliquant alors la raison d’en faire un stage. Oui oui, monsieur.

Mais dans le fond, c’est pas professeur de Lego qui m’étonne ne plus. Ce qui m’étonne c’est de voir tout le foin qu’on fait autour de cette offre d’emploi alors qu’après tout on s’en fou non? Quels sont les métiers du futur selon vous? Bisous mes chatons.

Si vous voulez qu'on reste en contact ça se passe par ici: 
Facebook - Instagram - Twitter - PinterestHellocotton

img_1329img_1329-copie

7 mois ago

9 Comments

    1. Oui, j’avoue que métiers insolites dans le genre, je dirais pourquoi pas haha 🙂 Mais je ne sais pas si je dois en rire en pleurer pour le poste de prof de Lego. Et puis j’ose même pas imaginer quel type d’étudiant irait suivre ces cours là 🙂 Bref haha

  1. Bonjour,

    Je vous invite tous à voir ou revoir le reportage « le travail c’est fini » de langlet. Je suis toujours étonnée par la bêtise et le côté très « moutons », par la pensée binaire et simpliste des gens qui insultent les demandeurs d’emploi « d’assistés » ou de fainéants. En effet, j’ai un travail mais je sais qu’il va vite disparaitre. Et puis j’ai rencontré un homme récemment qui pensait être indispensable pour sa société ( les cimentières sont plein de gens indispensables et irremplaçables), cet homme a été licencié, lui qui insultait les demandeurs d’emplois d’assistés (ce qui est débile car d’après les statistiques 50% des demandeurs d’emploi ne touchent rien du tout car pour percevoir des assedics, il faut avoir cotisé suffisamment) et de fainéants, et bien aujourd’hui cet homme est demandeur d’emploi, je l’ai croisé, il était père noël pour une journée, j’ai parfois l’impression d’avoir un ange gardien vengeur car tous les débiles et méchants que je rencontre finissent mal. Il faut croire que la roue tourne vraiment parfois ! Il y a un métier qui ne disparaitra c’est psychologue, à mon époque, je voulais faire ce métier mais on me disait que c’est bouché, j’aurais dû suivre mon envie car aujourd’hui c’est encore un des seuls métiers qu’ils n’arriveront pas à faire disparaitre. Je me prépare à être licenciée, car la société pour laquelle je travaille licencie de plus en plus et je vois bien quand je regarde les offres minables (parfois 8 heures par semaines sur plusieurs jours) que le travail c’est fini ! Je trouve que lorsqu’ils disent qu’il y a des offres ils devraient parfois dire ce qui se cache derrière car j’ai encore vu une offre de 10 heures au smic loin de chez moi, 5 jours par semaine, les gens gagnent quoi ? Et par pitié que personne ne me parle de l’allemagne, quand on voit leur taux de pauvreté, les offres à 1€ l’heure, il faut être débile pour prendre l’allemagne en exemple, il ne suffit pas d’avoir un emploi, encore faut il en vivre !

    1. Oui, je comprends ton commentaire. On vit dans un monde de fou où trouver un emploi est devenu un challenge. Mais après c’est clair qu’il va falloir se battre pour garder un emploi et surtout vivre de cet emploi. Merci pour ton commentaire. Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *