Ces souvenirs d’enfance

Il y a des souvenirs d’enfance qui nous marquent, que l’on garde en nous jusqu’à la fin de notre vie. Des passages de nos vies qu’on n’oublie pas et qu’on chérit chaque jour. Des dates, des faits, des personnes. Et plus le temps passe, plus on s’accroche a ceux-ci et pour ma part cela fait partie de moi. Ca m’a fait grandir, ça m’a fait devenir la personne que je suis. Pour certains, ça sera un papa, une maman, un frère ou une soeur, mais ce n’est pas de ce genre de souvenirs dont je voudrais vous parler. Mais plutôt les expériences que l’on vit et les choses que l’on décide de faire et les personnes qui nous inspirent. Pour ma part, ça a été J.K. Rowling.

Je me souviens avoir reçu ma lettre pour Hogwarts (si seulement je l’avais vraiment reçue) en 2001. Je me souviens avoir été au cinéma à l’écran à Ath avec mon père, ma mère et mon petit frère. Pour vous dire, ce cinéma n’a malheureusement plus beaucoup de succès à l’heure actuelle et je ne me rappelle plus avoir vu une salle comble. Et je me souviens même de ma mère ayant peur pour mon frère seulement âgé de 5 ans à l’époque allait-il accepté Voldemort et nous laisser dormir toutes les nuits qui allaient suivre? Et puis c’est en 2001 que mon amour à commencer et que j’ai grandi. J’avais 7 ans à l’époque. Et je ne savais pas que je venais de découvrir ce qui allait bercer mon enfance et mon adolescence. Et qui continue à m’émerveiller encore aujourd’hui. Je peux vous dire qu’après ce premier film, j’ai dévoré les livres. Et j’avais du retard parce qu’à la sortie du film, les quatre premiers livres étaient déjà écrits. Et il n’a pas fallu 1 semaine avant que ma mère revienne à la maison avec les précieux sésames les 3 premiers livres. Le quatrième venu après. Quant au 5ème livre, je me souviens j’étais en 5ème primaire, je le lisais sur les marches de la cours de récréation. J’étais avec une amie qui le lisait aussi et on faisait aussi la course pour le finir au plus vite.Je me souviens aussi m’être battue avec ma mère qui refusait de me l’acheter dans son premier format et voulait absolument attendre le format de poche. Les jours étaient longs, j’avais soif de connaissance, je voulais à tout prix savoir ce qu’il allait advenir de mon sorcier préféré. Sorti en 2003, je ne l’ai lu qu’en 2004. En 6ème primaire, j’ai dévoré l’avant dernier. Mon préféré je dois dire. Cette fois, plus question d’attendre le format de poche. J’avais été me l’acheter moi-même. Et enfin, en attendant le dernier, impatiente, je relisais les précédents, je ne pouvais plus m’arrêter. J’ai même du consolider les reliures de certains pour qu’ils survivent. J’ai regretté n’avoir que 12 ans à la sortie du dernier. De ne connaître presque aucun mot d’anglais. Parce qu’attendre la traduction française a été un supplice. Attendre de savoir ce qu’il allait advenir de l’avenir de Hogwarts et du monde des sorciers, m’était presque insoutenable. En 2007 j’ai enfin eu le dernier. J’étais en première année secondaire j’avais 13 ans et je me souviens encore le lire en cours de math et me faire engueuler par la prof parce que je trouvais plus intéressant de lire que d’écouter comment résoudre une équation. En ce qui concerne les films, j’ai tous été les voir au cinéma sauf le tout dernier (7 partie 2). Je ne pouvais pas attendre et j’ai cherché une copie pirate sur internet en anglais pour pouvoir le voir. J’avoue j’ai honte mais j’étais trop impatiente que pour attendre qu’il sorte en Belgique.

Je peux vous dire que j’ai pleuré plus d’une fois en lisant ses livres. Et ce sont les seuls livres qui ont réussi à me faire pleurer. Tellement j’étais dedans, tellement je ne pouvais pas refermer ses livres, tellement cette saga fait partie de moi. Tous ces moments, toutes ses dates, je les ai en moi, gravée jusqu’à la nuit des temps. Pour vous dire, j’ai déjà précommandé le huitième qui sortira fin juillet. En anglais cette fois!  Vous me direz, oui, encore une fan mais pour moi c’est plus que cela. Pour moi, Harry Potter représente mon enfance. C’est ce qui m’a donné envie de lire, d’écrire et de croire en quelque sorte à la magie. J’espère pouvoir transmettre cet amour à mes enfants. Où qu’ils rencontrent eux aussi un équivalent de leur époque qui les aidera à grandir et dont ils se souviendront toute leur vie. Je ne voyais pas forcément sur ce blog un article parlant de ceci mais disons qu’hier en précommandant « The Cursed Child ». J’ai eu envie d’écrire, de vous partager ces souvenirs, ces moments qu’on n’est pas prêt d’oublier. Et si dans 50 ans, on me demande « After all this time? » Je répondrais « Always« … J’espère que vous aussi, vous avez des souvenirs dans ce genre parce que je pense que c’est ceux que l’on doit chérir et qui ont fait ce que nous sommes aujourd’hui.  N’hésitez pas à les partager en commentaire. Bonne journée à tous mes chatons !

Facebook – Instagram – Twitter – Pinterest– Hellocotton

SAM_1524.jpg

1 année ago

5 Comments

  1. J’adore cet article! Moi j’avais huit ans quand j’ai lu les trois premiers, et l’âge d’Harry pour tous les autres. J’étais super jalouse de sa vie à Poudlard! Depuis, je rêve d’une maison pleine de passage secret et d’un jardin magique 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *